Lise Lebourgeois ɸ

5 conseils pour gérer son stress au quotidien

Une des raisons principales de ma découverte du yoga, il y a six ans, fut mon stress qui me rongeait de l’intérieur : insomnie, acné lié à la sur-fabrication de cortisol, fatigue, difficulté à se socialiser, …
Je n’ai pas toujours été une personne stressée et anxieuse. Quand j’étais petite, je me souviens que je croquais plutôt la vie à pleine dent sans réellement me poser de questions. Et puis, il y a les évènements de vie qui vous rattrapent.

Avec le temps, j’ai appris à mieux contrôler toute cette vague qui vient s’abattre sur moi certains jours. Il y a de nombreux facteurs extérieurs au stress (un examen, une rencontre importante, une décision, un environnement nouveau, …) mais aussi il y a des matins, encore aujourd’hui, où je me réveille et je sens cette boule dans mon ventre sans trop savoir pourquoi.

Je te livre ici en toute transparence ce qui m’aide au quotidien pour pouvoir avancer un peu plus sereinement à travers la vie :

Le mouvement

C’est bien connu faire du sport rend heureux. En pratiquant une activité physique, nous sécrétons de la dopamine, l’hormone du bonheur. Le mouvement est excellent de moyen de changer notre physiologie, d’externaliser toutes les tensions, de se défouler et de se vider l’esprit.

Peu importe le sport ou l’activité choisie, le principal est de faire quelque chose que tu aimes faire. Personnellement, j’aime m’offrir 20min de marche tous les jours au bord de la plage même les jours où il ne fait pas beau, pratiquer le yoga une dizaine de minute le matin où en fin de journée ou encore aller nager, faire du skate ou aller grimper avec une amie 1 à 2 fois par semaine. C’est une base nécessaire à mon équilibre et à ma santé mentale, sinon je sens que je suis une vraie cocotte minute.

La rhodolia

La rhodolia est une plante adaptogène que vous retrouverez sous forme de complément alimentaire en gélule. Les plantes adaptogènes s’adaptent aux besoins de l’organisme.

La rhodolia aide l’organisme à faire face au stress, aux grosses fatigues et manque d’énergie chronique. Elle augmente les taux de dopamine et de sérotonine. Elle redonne vitalité et énergie, favorise un sommeil réparateur. Elle est rééquilibrante et apaisante pour le corps et l’esprit. La plante participe à l’atténuation des symptômes du trouble de l’anxiété généralisée.

J’ai testé de nombreux compléments alimentaires mais celle-ci est vraiment un coup de coeur

Les exercices de respiration

Quand on est dans un état de stress élevé, il est difficile de s’assoir et de méditer parce que les pensées sont très présentes et l’on ne parvient pas à ressentir ce moment de calme et d’espace mental qui nous ferait tant de bien. Les exercices de respiration permettent de donner un cadre à la méditation et de recentrer les pensées dans l’instant présent. 

La respiration et les pensées sont liées entre elles. Souvent lorsque nous sommes en colère ou en train de pleurer par exemple, la respiration s’accélère naturellement. Dans les moments où nous sommes calmes et détendus, la respiration est plus longue et fluide. En nous concentrant de manière consciente et volontaire sur notre souffle et en cherchant à allonger nos respirations, nous nous offrons un peu de calme et de sérénité à l’intérieur de nous.

J’étends souvent des pratiquants de yoga, notamment les débutants, dire que les pranayamas (les exercices respiratoires) sont ennuyants. Mais je vous assure que d’explorer votre souffle est un univers passionnant et qu’au fur et à mesure vous allez ressentir les bienfaits de ces pratiques.

Tu peux compter dans ta tête : j’inspire sur 3 temps, j’expire sur 3 temps (10 respirations) , puis 4 temps, etc… sur 30 respirations au total. L’important est de trouver du confort dans l’inspire et dans l’expire et de contrôler le flux d’air.

Les fleurs de bach

Les fleurs de bach, à la rescousse ! Je les utilise principalement dans les moments un peu plus de « crise », quand je sens que le stress ou l’anxiété me paralyse avec des symptômes plus présents : mal au ventre, nausée, etc. J’avoue parfois avoir un peu la main lourde mais clairement ça m’a sauvé plus d’une fois. J’en prend uniquement quand cela est nécessaire car sinon le corps finit par s’habituer. 
Ma préférée, Larch. Un reboost de confiance en soi.

S'autoriser à ralentir et à couper

C’est ok d’avoir des jours de moins bien, moins productif, moins on fire. J’ai arrêté de culpabiliser surtout lorsque je traverse de forte crise d’angoisse sans réelle raison apparente. Si c’est possible, je ralentis le rythme. Je mets de côté toutes les choses non urgentes et prioritaires de ma to do liste pour me placer en premier. J’essaie de faire de choses qui me font du bien : une bonne douche, un auto massage, un peu d’écriture pour vider mon esprit, moins de réseaux sociaux ou geeker sur instagram si cela me fait du bien, une marche en nature, mettre mon téléphone en mode avion pour que personne ne m’appelle. 

Trop de stress est souvent le signal que le corps et le mental sont en surcharge, qu’il y a eu trop de stimulation et que vous avez besoin d’un moment de pause pour redescendre. Vous en avez besoin, prenez soin de vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *