Lise Lebourgeois ɸ

Renouer avec sa nature cyclique

Free Vector _ Female reproductive system with flowers

Un des premiers éléments de reconnexion et de réconciliation à mon féminin a été de comprendre que nous étions cyclique. Un outil précieux d’empowerement pour reprendre le pouvoir sur ma vie de femme, le déroulement et l’organisation de mes journées, de mes mois. Et surtout pour apaiser cette petite voie dans la tête pleine d’injonction et de culpabilité où je devais tous les jours être d’une humeur constante et productive.

Les quatre phases du cycle

Les quatre phases du cycle sont en lien avec les saisons, comme si nous les traversions chaque mois de l’intérieur. Nous portons en nous le rythme du vivant. Notre corps évolue avec des variations hormonales, des changements d’humeur et d’énergie. De le savoir, de le reconnaitre permet de se reconnecter à son corps, à son propre rythme, mais aussi de faire la paix avec cette part de soi qui est moins appréciée de la société, celle qui s’autorise à appuyer sur pause.
C’est ok d’avoir littéralement zéro énergie les deux ou trois premiers jours des règles et de manger des chips devant Sabrina l’Apprentie sorcière. C’est ok de vouloir rester seule ou d’être plus irritable sans avoir à entendre « t’as des règles ou quoi » ? ». Rah, y a rien de plus insupportable !

Les différentes phases de mon cycle m’accompagnent tout au long du mois dans ces moments. Ceux où j’ai le plus d’énergie pour entreprendre, réaliser de nouveaux projets, créer, sortir et les autres où il est temps de mettre les choses au ralenti, de prendre du temps, de me reposer, d’être seule, et de laisser certaines choses mourir pour renaître au prochain cycle. Si nous ne vivons jamais cette phase de ralentissement, de douceur, nous finissons par nous épuiser, par nous couper de nos ressentis, de nos émotions, de notre intuition. Nous laissons de côté la magie et la puissance de notre féminin.

Ces phases sont aussi reliées au cycle de la lune : la phase montante lors du printemps, la pleine lune l’été, l’ovulation, la phase descendante l’automne et la nouvelle lune, l’hiver, la phase des règles. Pour beaucoup d’entre nous aujourd’hui, nos cycles menstruels ne suivent plus ceux de la lune de par notre vie moderne. Apprenez à observer votre propre cycle et ses changements, quoiqu’il en soit vous suivrez toujours les quatre phases. Pour les femmes qui n’ont pas ou plus leurs règles, vous pouvez prendre ce cycle lunaire comme point de référence, ces énergies nous impactent toutes et tous.

L'hiver, la phase des règles

Cette phase de l’hiver nous invite au retrait, à revenir à l’intérieur de nous, dans le silence tranquille de l’immobilité. Propice à la rêverie, nous avons moins d’énergie lors de cette période. Ce temps de l’hiver est une pause nécessaire pour que le renouvellement se fasse. Cette phase correspond à l’archétype de la sorcière ou de la vieille femme.

Le printemps et l'été

La deuxième phase, pré ovulatoire, commence par la fin des règles lorsque les ovaires se lancent dans la création d’un nouvel ovule. A ce moment, la femme est comme une jeune fille, inspirée, enthousiaste, énergique et pleine d’élan. La lune montante accompagne cette poussée d’énergie, c’est le moment de faire des projets, de savoir ce que l’on veut, de bouger et s’émerveiller. Le début du printemps peut être difficile si la phase de l’hiver n’a pas été écouté, ce regain d’énergie peut vite devenir épuisant à la longue et partir dans tous les sens. Il est intéressant de choisir les meilleures opportunités qui nous donneront une récolte à la fin de notre été intérieur.

La troisième phase est celle de l’ovulation. C’est le moment où les femmes peuvent sentir la possibilité de devenir mère et à travers cela ressentir un amour inconditionnel pour ce qui les entourent. C’est le moment des rencontres, des fêtes, de se rassembler, de se reconnecter à son énergie sexuelle et à sa créativité.

L'automne, la phase prémenstruelle

Lorsque la fécondation n’a pas eu lieu, une phase de repli commence. La lune descendante accompagne symbolique ce mouvement d’intériorité. C’est une invitation à revenir à l’essentiel, à dresser le bilan, à laisser mourir ce qui doit être. Nous sommes souvent plus irritables et nous avons besoin de moment de solitude. C’est un mouvement nature pour revenir à l’équilibre et s’ouvrir à nouveau.
Cette phase reliée à l’enchanteresse peut être difficile à accepter pour certaines d’entre nous après les joies du printemps et de l’été. Cela peut provoquer une grande agitation mentale et/ou un ressenti plus fort au niveau des émotions.

Le cercle des lunes

Un outil pour commencer à observer son cycle et ses variations physiques et/ou émotionnelles est le cercle des lunes.

Vous pourrez mieux comprendre comment vous vivez votre cycle et surtout après deux ou trois mois, observez si des phases se répètent au moment du cycle.

A partir de cette connaissance de soi et de son rythme intérieur, vous allez pouvoir adapter votre rythme extérieur : alléger votre planning, prendre des moments seule ou au contraire lancer un projet qui nécessite beaucoup d’énergie !

 

 

 

Que la lune veille sur vous,

L.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *